top of page

đŸ–ŒïžL'autoportrait dĂ©clinĂ© Ă  l'international !🌍🌎🌏

DerniĂšre mise Ă  jour : 18 mars 2021

🔍 Partons Ă  la dĂ©couverte du monde Ă  travers l’atelier autoportrait đŸ–Œïž qui touche Ă  sa fin.


🎹Par la pratique artistique, il s’agit d’un moyen ludique pour rĂ©flĂ©chir Ă  ce qui fait notre identitĂ© : est-ce notre visage, nos loisirs, ou bien le paysage derriĂšre nous ? Qu’est-ce que les enfants disent d’eux-mĂȘmes, et qu’est-ce qu’ils veulent partager aux autres ? Qu’ont-ils en commun, et comment expriment-ils leurs singularitĂ©s ? 🧒🧑


đŸ›ïžC’est donc aussi l’occasion de faire le point sur la question de l'identitĂ© culturelle : en rĂ©alisant leur portrait, les enfants font aussi celui de leur pays. Ceci permet Ă©galement d'Ă©voquer la notion de patrimoine, Ă  travers leur objet culturel favori, ou encore les attentes qu’ils ont du projet OdyssĂ©e.


👀 Nous avons l’honneur de vous prĂ©senter les productions postĂ©es sur le forum par les classes participant Ă  l’OdyssĂ©e internationale â›”. La technique Ă©tant libre, enseignants et Ă©lĂšves s’en sont donnĂ©s Ă  cƓur joie pour se prĂ©senter !


🌍🌎🌏En ce mois de la francophonie, il nous semblait important de mettre en valeur le travail des Ă©tablissements partout dans le monde, rĂ©unis autour d’un mĂȘme atelier et de mĂȘmes enjeux, grĂące auxquels ils font connaissance. Cette premiĂšre phase crĂ©ative permet de dĂ©marrer les Ă©changes entre les enfants, et d’avancer dans la comprĂ©hension du patrimoine et du monde. Les rĂ©ponses et les commentaires autour des portraits ont justement Ă©tĂ© trĂšs nombreux et bienveillants, et les Ɠuvres relĂšvent le dĂ©fi haut la main ! 🙌


Les CM1 de Dallas International School ont choisi de travailler sur la technique mĂȘme du portrait, et son Ă©volution, de la peinture Ă  la photographie, sans oublier le cadre ! đŸ“·


Les CM2 de l’école française de Slemani au Kurdistan Irakien ont Ă©galement choisi de faire des portraits ressemblants, cette fois uniquement en peinture, et en buste.




Ceux de l’école de BoriyourĂ© au BĂ©nin ont, quant Ă  eux, dĂ©tournĂ© l’exercice : ils ont utilisĂ© leurs crayons pour faire le portrait d’un de leur camarade !





Dans le mĂȘme genre, Ă  l’instar de l’école Jean Montalat de Limoges, les CM2 de l’Institution Laghmani de Tunis en ont mĂȘme profitĂ© pour travailler Ă  la maniĂšre d’une artiste, et donc d’appliquer les connaissances thĂ©oriques qu’ils ont pu acquĂ©rir sur son Ɠuvre. InspirĂ©s par le tableau La MĂ©dina de Tunis de la peintre russe Olga Malakhova, les enfants mettent en valeur leur patrimoine vestimentaire et architectural.